fbpx

FAQ

Cette notion englobe toutes les technologies qui visent à plonger l’utilisateur dans un environnement numérique, avec lequel il est capable d’interagir (ex: réalité virtuelle). Elles s’appuient sur des technologies complémentaires, notamment pour capter des données (localisation, captation des mouvements, etc…), les analyser et les traiter.

Le marché des technologies immersives est très prometteur. Selon Digi-Capital, il représentera 108 milliards de dollars en 2021 (à l’échelle mondiale).

L’AR fonctionne par le biais d’une interface virtuelle en 3D, qui vient ajouter à la réalité des informations complémentaires. D’abord, une caméra capture les images réelles (observées par l’utilisateur). Puis, des données (objets virtuels, animations, etc…) s’ajoutent sur l’écran de l’utilisateur (smartphones, lunettes, etc…), en temps réel pour enrichir sa vision.

La réalité virtuelle ou VR est probablement la prochaine révolution technologique. C’est une technique immersive qui permet de créer des environnements virtuels basés sur des projections visuelles et auditives. Actuellement, la VR est principalement exploitée pour de la “mise en situation” (visite virtuelle, formation, jeux). Elle s’appuie sur les sens, principalement la vue, l’ouïe et le toucher. L’utilisateur ne voit pas seulement ce qu’il apprend, il le vit.

Un casque de VR est un écran miniature personnalisé dans lequel sont affichées des images en 3 dimensions (comme dans le monde réel). Des capteurs de position enregistrent vos mouvements en direct et s’accordent sur les images visionnées dans le casque. Vous êtes donc immergé dans un monde virtuel très proche de la réalité.

Une interface utilisateur désigne l’ensemble des mécanismes, matériels ou logiciels, qui permettent à l’utilisateur d’interagir avec un système informatique. En ce qui nous concerne, l’interface va être le lien entre vous et l’expérience immersive. Par exemple, la manière dont les choix vont vous être proposés et la façon dont vous pourrez y répondre dépendent de l’interface. Celle-ci doit donc être « user friendly », c’est-à-dire facile d’utilisation, pratique et esthétique.

L’UX (ou « User Expérience » en anglais) représente le ressenti émotionnel de l’utilisateur lors des interactions avec l’interface. Effectivement, cette notion s’intéresse aux attentes et besoins de l’utilisateur dans le but de faciliter son expérience immersive. L’objectif étant de proposer un environnement agréable, fluide et rassurant grâce à une interface de qualité

Dans la VR, vous pouvez interagir avec votre environnement grâce à l’orientation de votre casque ou l’utilisation des contrôleurs (manettes équipées de pointeurs lasers). Des choix, qui impliquent des actions, vous sont proposés (ex: tourner à droite). De plus, chaque décision influence votre expérience de jeu (gagner des points, réussir un niveau, etc). Ainsi, vous devenez acteur de votre formation et retenez les informations bien plus efficacement.

C’est l’application de mécanismes de jeu dans le but de faire passer un message ou d’éduquer un joueur. L’objectif d’un jeu éducatif ou serious game est d’améliorer l’apprentissage par une expérience ludique dans un environnement non ludique. En effet, la gamification (« ludification » en français) permet de capter et retenir l’attention de l’utilisateur pour améliorer sa mémorisation des informations.

La vidéo 360° ou vidéo immersive est créée à partir d’images réelles.  On utilise une caméra sphérique pour filmer l’environnement à 360°. Ensuite, grâce à ces images, on crée un univers de réalité virtuelle dans lequel l’utilisateur peut observer son environnement à 360°.  Aussi, le contenu peut être visionné de façon immersive grâce à un casque de réalité virtuelle et l’ajout d’interactions.

Nous utilisons les casques de réalité virtuelle autonomes (sans fil) les plus performants du marché.

Les casques sont pour la plupart recommandés à partir de 12 ou 13 ans. Par ailleurs, l’expérience est simple d’utilisation et accessible à un public large. Cependant, la VR stimule les sens et peut exacerber un état, elle est donc déconseillée en cas de troubles médicaux (ex: maladie cardiaque), de troubles psychiatriques (syndrome de stress post-traumatique), ou de troubles physiques (l’âge, grossesse, etc). En cas de doute, nous vous conseillons de consulter un médecin avant une expérience.

On utilise ce processus pour faciliter l’intégration du nouveau collaborateur. On travaille notamment sur la rencontre avec les membres de l’équipe ou sur la découverte du nouvel environnement de travail. L’objectif est de lui permettre d’aborder son nouveau poste sereinement et avec engagement. De plus, l’Onboarding est le reflet de la culture de l’entreprise. Pour conserver une image positive, l’entreprise doit donc assurer un Onboarding de qualité.

Contrairement aux Hard skills ou compétences techniques enseignées à l’école, les soft skills sont des compétences innées. Elles déterminent l’intelligence émotionnelle, qui en d’autres termes, est la capacité à comprendre et gérer ses émotions. En outre, ces compétences sont indispensables pour nouer de bonnes relations sociales. Finalement, elles sont la clé de l’épanouissement personnel et professionnel du collaborateur mais également de sa productivité.

Le storytelling consiste à raconter une histoire pour communiquer sur un produit ou un service. Le but est de capter l’attention de l’utilisateur, susciter l’émotion et favoriser la mémorisation.

C’est un thème prêt à l’emploi, qui permet de séparer le contenu rédactionnel (texte) de sa mise en forme et de sa présentation. Sur ce type de modèle, seuls certains éléments du design sont modifiables (les couleurs des menus, les images, …). Par conséquent, les templates sont très utilisés dans la conception de sites web pour des raisons pratiques et économiques.

INFORMATION : Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question ? Posez votre question ici !